Projection de glace

Des éclats de glace peuvent être projetés par les pales des éoliennes à une vitesse de 340 km/heure ; c’est-à-dire à des centaines de mètres. Comme vous le constatez, si vous circulez en voiture en montagne, malgré le chauffage, la neige et la glace restent sur votre pare-brise. Il n’y a que l’essuie-glace qui peut repousser l’épaisseur qui s’accumule sur les bords de votre vitre.

Pour diminuer ce risque, une des solutions serait d’utiliser, comme sur les ailes d’avion, le chauffage combiné à un « giclage » continu des bords d’attaque de la pale avec du glycol (mélange de glycérine et d’alcool) mais ceci causerait un problème écologique et des risques pour les zones de sources.

Si ces éoliennes sont construites aux abords d’une route, d’un chemin ou dans une zone agricole, les éoliennes devraient être arrêtées à certaines périodes de l’année, diminuant d’autant leur rendement déjà insuffisant dans nos régions. Si ce n’est pas le cas, des accidents graves pourraient se produire à pied ou en voiture.

Les promoteurs parlent de chauffer les pales !

I.            Quid de l’énergie utilisée pour ce faire ???

II.           La maison allemande qui construit ces éoliennes indique sur son site qu’elle n’a pas encore trouvé le moyen de chauffer les pales de ce genre de machine !!!